Mirror of GNU Guix
You can not select more than 25 topics Topics must start with a letter or number, can include dashes ('-') and can be up to 35 characters long.
 
 
 
 

513 lines
22 KiB

@node Contribuer
@chapter Contribuer
Ce projet est un effort coopératif et nous avons besoin de votre aide pour
le faire grandir ! Contactez-nous sur @email{guix-devel@@gnu.org} et
@code{#guix} sur le réseau IRC Freenode. Nous accueillons les idées, les
rapports de bogues, les correctifs et tout ce qui pourrait aider le projet.
Nous apprécions particulièrement toute aide sur la création de paquets
(@pxref{Consignes d'empaquetage}).
@cindex code de conduite, des contributeurs
@cindex convention de contribution
Nous souhaitons fournir un environnement chaleureux, amical et sans
harcèlement pour que tout le monde puisse contribuer au mieux de ses
capacités. Pour cela notre projet a une « Convention de contribution »
adaptée de @url{http://contributor-covenant.org/}. Vous pouvez trouver une
version locale dans le fichier @file{CODE-OF-CONDUCT} dans l'arborescence
des sources.
Les contributeurs n'ont pas besoin d'utiliser leur nom légal dans leurs
correctifs et leurs communications en ligne ; ils peuvent utiliser n'importe
quel nom ou pseudonyme de leur choix.
@menu
* Construire depuis Git:: toujours le plus récent.
* Lancer Guix avant qu'il ne soit installé:: Astuces pour les hackers.
* La configuration parfaite:: Les bons outils.
* Style de code:: Hygiène du contributeur.
* Envoyer des correctifs:: Partager votre travail.
@end menu
@node Construire depuis Git
@section Construire depuis Git
Si vous souhaitez travailler sur Guix lui-même, il est recommandé d'utiliser
la dernière version du dépôt Git :
@example
git clone https://git.savannah.gnu.org/git/guix.git
@end example
Lors de la construction de Guix depuis un extrait, les paquets suivants sont
requis en plus de ceux mentionnés dans les instructions d'installation
(@pxref{Prérequis}).
@itemize
@item @url{http://gnu.org/software/autoconf/, GNU Autoconf};
@item @url{http://gnu.org/software/automake/, GNU Automake};
@item @url{http://gnu.org/software/gettext/, GNU Gettext};
@item @url{http://gnu.org/software/texinfo/, GNU Texinfo};
@item @url{http://www.graphviz.org/, Graphviz};
@item @url{http://www.gnu.org/software/help2man/, GNU Help2man (facultatif)}.
@end itemize
La manière la plus simple de configurer un environnement de développement
pour Guix est, bien sûr, d'utiliser Guix ! La commande suivante démarre un
nouveau shell où toutes les dépendances et les variables d'environnements
appropriées sont configurés pour travailler sur Guix :
@example
guix environment guix
@end example
@xref{Invoquer guix environment}, pour plus d'information sur cette
commande. On peut ajouter des dépendances supplémentaires avec
@option{--ad-hoc} :
@example
guix environment guix --ad-hoc help2man git strace
@end example
Lancez @command{./bootstrap} pour générer l'infrastructure du système de
construction avec Autoconf et Automake. Si vous avez une erreur comme :
@example
configure.ac:46: error: possibly undefined macro: PKG_CHECK_MODULES
@end example
@noindent
cela signifie probablement qu'Autoconf n'a pas pu trouver @file{pkg.m4} qui
est fournit par pkg-config. Assurez-vous que @file{pkg.m4} est disponible.
C'est aussi vrai pour l'ensemble de macros de @file{guile.m4} fournies par
Guile. Par exemple, si vous avez installé Automake dans @file{/usr/local},
il ne cherchera pas les fichiers @file{.m4} dans @file{/usr/share}. Dans ce
case vous devez invoquer la commande suivante :
@example
export ACLOCAL_PATH=/usr/share/aclocal
@end example
@xref{Macro Search Path,,, automake, The GNU Automake Manual}, pour plus
d'information.
Ensuite, lancez @command{./configure} comme d'habitude. Assurez-vous de
passer @code{--localstatedir=@var{directory}} où @var{directory} est la
valeur @code{localstatedir} utilisée par votre installation actuelle
(@pxref{Le dépôt} pour plus d'informations à ce propos).
Finalement, vous devez invoquer @code{make check} pour lancer les tests
(@pxref{Lancer la suite de tests}). Si quelque chose échoue, jetez un œil
aux instructions d'installation (@pxref{Installation}) ou envoyez un message
à la list @email{guix-devel@@gnu.org}.
@node Lancer Guix avant qu'il ne soit installé
@section Lancer Guix avant qu'il ne soit installé
Pour garder un environnement de travail sain, il est utile de tester les
changement localement sans les installer pour de vrai. Pour pouvoir
distinguer votre rôle « d'utilisateur final » de celui parfois haut en
couleur de « développeur ».
Pour cela, tous les outils en ligne de commande sont utilisables même sans
avoir lancé @code{make install}. Vous devez pour cela préfixer chaque
commande par @command{./pre-inst-env} (le script @file{pre-inst-env} se
trouve dans le répertoire de plus haut niveau de l'arborescence des sources
de Guix) comme cela@footnote{L'option @option{-E} de @command{sudo} garantie
que @code{GUILE_LOAD_PATH} est bien paramétré pour @command{guix-daemon} et
les outils qu'il utilise puissent trouver les modules Guile dont ils ont
besoin.} :
@example
$ sudo -E ./pre-inst-env guix-daemon --build-users-group=guixbuild
$ ./pre-inst-env guix build hello
@end example
@noindent
De même, pour une session Guile qui utilise les modules Guix :
@example
$ ./pre-inst-env guile -c '(use-modules (guix utils)) (pk (%current-system))'
;;; ("x86_64-linux")
@end example
@noindent
@cindex REPL
@cindex read-eval-print loop
@dots{} et pour un REPL (@pxref{Using Guile Interactively,,, guile, Guile
Reference Manual})
@example
$ ./pre-inst-env guile
scheme@@(guile-user)> ,use(guix)
scheme@@(guile-user)> ,use(gnu)
scheme@@(guile-user)> (define snakes
(fold-packages
(lambda (package lst)
(if (string-prefix? "python"
(package-name package))
(cons package lst)
lst))
'()))
scheme@@(guile-user)> (length snakes)
$1 = 361
@end example
Le script @command{pre-inst-env} paramètre toutes les variables
d'environnement nécessaires, dont @env{PATH} et @env{GUILE_LOAD_PATH}.
Remarquez que @command{./pre-inst-env guix pull} ne met @emph{pas} à jour
l'arborescence des sources locale ; il met seulement à jour le lien
symbolique @file{~/.config/guix/latest} (@pxref{Invoquer guix pull}).
Lancez @command{git pull} à la place si vous voulez mettre à jour votre
arborescence des sources locale@footnote{Si vous voulez paramétrer
@command{guix} pour qu'il utilise votre dépôt Git, vous pouvez faire pointer
le lien symbolique @file{~/.config/guix/latest} vers le répertoire contenant
ce dépôt. Si vous le seul utilisateur du système, vous pouvez aussi
considérer faire pointer le lien symbolique @file{/root/.config/guix/latest}
vers @file{~/.config/guix/latest} ; comme ça root aura toujours la même
commande @command{guix} que votre utilisateur}.
@node La configuration parfaite
@section La configuration parfaite
La configuration parfaite pour travailler sur Guix est simplement la
configuration parfaite pour travailler en Guile (@pxref{Using Guile in
Emacs,,, guile, Guile Reference Manual}). Tout d'abord, vous avez besoin de
mieux qu'un éditeur de texte, vous avez besoin de
@url{http://www.gnu.org/software/emacs, Emacs}, amélioré par le superbe
@url{http://nongnu.org/geiser/, Geiser}.
Geiser permet le développement interactif et incrémental depuis Emacs : la
compilation du code et son évaluation depuis les buffers, l'accès à la
documentation en ligne (docstrings), la complétion sensible au contexte,
@kbd{M-.} pour sauter à la définition d'un objet, un REPL pour tester votre
code, et bien plus (@pxref{Introduction,,, geiser, Geiser User Manual}).
Pour travailler confortablement sur Guix, assurez-vous de modifier le chemin
de chargement de Guile pour qu'il trouve les fichiers source de votre dépôt
:
@lisp
;; @r{Si l'extrait est dans ~/src/guix.}
(with-eval-after-load 'geiser-guile
(add-to-list 'geiser-guile-load-path "~/src/guix"))
@end lisp
Pour effectivement éditer le code, Emacs a déjà un très bon mode Scheme.
Mais en plus de ça, vous ne devez pas rater
@url{http://www.emacswiki.org/emacs/ParEdit, Paredit}. Il fournit des
fonctionnalités pour opérer directement sur l'arbre de syntaxe, comme
relever une s-expression ou l'envelopper, absorber ou rejeter la
s-expression suivante, etc.
@cindex extraits de code
@cindex modèles
@cindex réduire la quantité de code commun
Nous fournissons aussi des modèles pour les messages de commit git communs
et les définitions de paquets dans le répertoire @file{etc/snippets}. Ces
modèles s'utilisent avec @url{http://joaotavora.github.io/yasnippet/,
YASnippet} pour développer des chaînes courtes de déclenchement en extraits
de texte interactifs. Vous pouvez ajouter le répertoire des modèles dans la
variables @var{yas-snippet-dirs} d'Emacs.
@lisp
;; @r{Si l'extrait est dans ~/src/guix.}
(with-eval-after-load 'yasnippet
(add-to-list 'yas-snippet-dirs "~/src/guix/etc/snippets"))
@end lisp
Les extraits de messages de commit dépendent de @url{https://magit.vc/,
Magit} pour afficher les fichiers sélectionnés. Lors de la modification
d'un message de commit, tapez @code{add} suivi de @kbd{TAB} pour insérer un
modèle de message de commit pour ajouter un paquet ; tapez @code{update}
suivi de @kbd{TAB} pour insérer un modèle pour la mise à jour d'un paquet.
L'extrait principal pour @code{scheme-mode} est lancé en tapant
@code{package…} suivi par @kbd{TAB}. Cet extrait insère aussi la chaîne de
déclenchement @code{origin…}, qui peut aussi être étendue. L'extrait
@code{origin} lui-même peut aussi insérer des chaînes de déclenchement qui
finissent sur @code{…}, qui peuvent aussi être étendues.
@node Style de code
@section Style de code
En général notre code suit le Standard de Code GNU (@pxref{Top,,, standards,
GNU Coding Standards}). Cependant, il ne parle pas beaucoup de Scheme, donc
voici quelques règles supplémentaires.
@menu
* Paradigme de programmation:: Comment composer vos éléments.
* Modules:: Où stocker votre code ?
* Types de données et reconnaissance de motif:: Implémenter des
structures de données.
* Formatage du code:: Conventions d'écriture.
@end menu
@node Paradigme de programmation
@subsection Paradigme de programmation
Le code Scheme dans Guix est écrit dans un style purement fonctionnel. Le
code qui s'occupe des entrées-sorties est une exception ainsi que les
procédures qui implémentent des concepts bas-niveau comme la procédure
@code{memoize}.
@node Modules
@subsection Modules
Les modules Guile qui sont sensés être utilisés du côté de la construction
doivent se trouver dans l'espace de nom @code{(guix build @dots{})}. Ils ne
doivent pas se référer à d'autres modules Guix ou GNU@. Cependant il est
correct pour un module « côté hôte » de dépendre d'un module coté
construction.
Les modules qui s'occupent du système GNU général devraient se trouver dans
l'espace de nom @code{(gnu @dots{})} plutôt que @code{(guix @dots{})}.
@node Types de données et reconnaissance de motif
@subsection Types de données et reconnaissance de motif
La tendance en Lisp classique est d'utiliser des listes pour tout
représenter et de naviguer dedans « à la main ( avec @code{car}, @code{cdr},
@code{cadr} et compagnie. Il y a plusieurs problèmes avec ce style,
notamment le fait qu'il soit dur à lire, source d'erreur et un obstacle aux
rapports d'erreur bien typés.
Le code de Guix devrait définir des types de données appropriées (par
exemple, avec @code{define-record-type*}) plutôt que d'abuser des listes.
En plus, il devrait utiliser la recherche de motifs, via le module Guile
@code{(ice-9 match)}, surtout pour rechercher dans des listes.
@node Formatage du code
@subsection Formatage du code
@cindex formater le code
@cindex style de code
Lorsque nous écrivons du code Scheme, nous suivons la sagesse commune aux
programmeurs Scheme. En général, nous suivons les
@url{http://mumble.net/~campbell/scheme/style.txt, règles de style de
Riastradh}. Ce document décrit aussi les conventions utilisées dans le code
de Guile. Il est bien pensé et bien écrit, alors n'hésitez pas à le lire.
Certaines formes spéciales introduites dans Guix comme la macro
@code{substitute*} ont des règles d'indentation spécifiques. Elles sont
définies dans le fichier @file{.dir-locals.el} qu'Emacs utilise
automatiquement. Remarquez aussi qu'Emacs-Guix fournit le mode
@code{guix-devel-mode} qui indente et colore le code Guix correctement
(@pxref{Development,,, emacs-guix, The Emacs-Guix Reference Manual}).
@cindex indentation, du code
@cindex formatage, du code
Si vous n'utilisez pas Emacs, assurez-vous que votre éditeur connaisse ces
règles. Pour indenter automatiquement une définition de paquet, vous pouvez
aussi lancer :
@example
./etc/indent-code.el gnu/packages/@var{file}.scm @var{package}
@end example
@noindent
Cela indente automatiquement la définition de @var{package} dans
@file{gnu/packages/@var{file}.scm} en lançant Emacs en mode commande. Pour
indenter un fichier complet, n'indiquez pas de second argument :
@example
./etc/indent-code.el gnu/services/@var{file}.scm
@end example
@cindex Vim, édition de code Scheme
Si vous éditez du code avec Vim, nous recommandons de lancer @code{:set
autoindent} pour que votre code soit automatiquement indenté au moment où
vous l'entrez. En plus,
@uref{https://www.vim.org/scripts/script.php?script_id=3998,
@code{paredit.vim}} peut vous aider à gérer toutes ces parenthèses.
Nous demandons que toutes les procédure de premier niveau contiennent une
chaîne de documentation. Ce pré-requis peut être relâché pour les
procédures privées simples dans l'espace de nom @code{(guix build @dots{})}
cependant.
Les procédures ne devraient pas avoir plus de quatre paramètres
positionnés. Utilisez des paramètres par mot-clefs pour les procédures qui
prennent plus de quatre paramètres.
@node Envoyer des correctifs
@section Envoyer des correctifs
Le développement se fait avec le système de contrôle de version Git. Ainsi,
l'accès au dépôt n'est pas strictement nécessaire. Nous accueillons les
contributions sous forme de correctifs produits par @code{git format-patch}
envoyés sur la liste de diffusion @email{guix-patches@@gnu.org}.
Cette liste de diffusion est gérée par une instance Debbugs accessible à
l'adresse @uref{https://bugs.gnu.org/guix-patches}, qui nous permet de
suivre les soumissions. Chaque message envoyé à cette liste se voit
attribuer un numéro de suivi ; les gens peuvent ensuite répondre à cette
soumission en envoyant un courriel à @code{@var{NNN}@@debbugs.gnu.org}, où
@var{NNN} est le numéro de suivi (@pxref{Envoyer une série de correctifs}).
Veuillez écrire les messages de commit dans le format ChangeLog
(@pxref{Change Logs,,, standards, GNU Coding Standards}) ; vous pouvez
regarder l'historique des commits pour trouver des exemples.
Avant de soumettre un correctif qui ajoute ou modifie la définition d'un
paquet, veuillez vérifier cette check-list :
@enumerate
@item
Si les auteurs du paquet logiciel fournissent une signature cryptographique
pour l'archive, faîtes un effort pour vérifier l'authenticité de l'archive.
Pour un fichier de signature GPG détaché, cela se fait avec la commande
@code{gpg --verify}.
@item
Prenez un peu de temps pour fournir un synopsis et une description adéquats
pour le paquet. Voir @xref{Synopsis et descriptions} pour quelques lignes
directrices.
@item
Lancez @code{guix lint @var{paquet}}, où @var{paquet} est le nom du nouveau
paquet ou du paquet modifié, et corrigez les erreurs qu'il rapporte
(@pxref{Invoquer guix lint}).
@item
Assurez-vous que le paquet se construise sur votre plate-forme avec
@code{guix build @var{paquet}}.
@item
@cindex construction groupée
Assurez-vous que le paquet n'utilise pas de copie groupée d'un logiciel déjà
disponible dans un paquet séparé.
Parfois, les paquets incluent des copie du code source de leurs dépendances
pour le confort de leurs utilisateurs. Cependant, en tant que distribution,
nous voulons nous assurer que ces paquets utilisent bien les copient que
nous avons déjà dans la distribution si elles existent. Cela améliore
l'utilisation des ressources (la dépendance n'est construite et stockée
qu'une seule fois) et permet à la distribution de faire des changements
transversaux comme appliquer des correctifs de sécurité pour un paquet donné
depuis un unique emplacement et qu'ils affectent tout le système, ce
qu'empêchent les copies groupées.
@item
Regardez le profile rapporté par @command{guix size} (@pxref{Invoquer guix size}). Cela vous permettra de remarquer des références à d'autres paquets
qui ont été retenus. Il peut aussi aider à déterminer s'il faut découper le
paquet (@pxref{Des paquets avec plusieurs résultats}) et quelle dépendance
facultative utiliser.
@item
Pour les changements important, vérifiez que les paquets qui en dépendent
(s'ils existent) ne sont pas affectés par le changement ; @code{guix refresh
--list-dependant @var{paquet}} vous aidera (@pxref{Invoquer guix refresh}).
@c ===========================================================================
@c
@c This file was generated with po4a. Translate the source file.
@c
@c ===========================================================================
@c See <https://lists.gnu.org/archive/html/guix-devel/2016-10/msg00933.html>.
@cindex stratégie de branche
@cindex stratégie de planification des reconstructions
Suivant le nombre de paquets dépendants et donc le nombre de reconstruction
induites, les commits vont vers des branches différentes, suivant ces
principes :
@table @asis
@item 300 paquets dépendants ou moins
branche @code{master} (changements non-disruptifs).
@item entre 300 et 1 200 paquets dépendants
branche @code{staging} (changemets non-disruptifs). Cette branche devrait
être fusionnées dans @code{master} tous les 3 semaines. Les changements par
thèmes (par exemple une mise à jour de la pile GNOME) peuvent aller dans une
branche spécifique (disons, @code{gnome-updates}).
@item plus de 1 200 paquets dépendants
branche @code{core-updates} (peut inclure des changements majeurs et
potentiellement disruptifs). Cette branche devrait être fusionnée dans
@code{master} tous les 2,5 mois environ.
@end table
Toutes ces branches sont gérées par notre ferme de construction et
fusionnées dans @code{master} une fois que tout a été construit
correctement. Cela nous permet de corriger des problèmes avant qu'ils
n'atteignent les utilisateurs et réduit la fenêtre pendant laquelle les
binaires pré-construits ne sont pas disponibles.
@item
@cindex déterminisme, du processus de construction
@cindex construction reproductibles, vérification
Vérifiez si le processus de construction du paquet est déterministe. Cela
signifie typiquement vérifier qu'une construction indépendante du paquet
renvoie exactement le même résultat que vous avez obtenu, bit à bit.
Une manière simple de le faire est de reconstruire le paquet plusieurs fois
à la suite sur votre machine (@pxref{Invoquer guix build}) :
@example
guix build --rounds=2 mon-paquet
@end example
Cela est suffisant pour trouver une classe de non-déterminisme commune,
comme l'horodatage ou des sorties générées aléatoirement dans le résultat de
la construction.
Une autre option consiste à utiliser @command{guix challenge}
(@pxref{Invoquer guix challenge}). Vous pouvez lancer la commande une fois
que les paquets ont été commités et construits par @code{hydra.gnu.org} pour
vérifier s'il obtient le même résultat que vous. Mieux encore : trouvez une
autre machine qui peut le construire et lancez @command{guix publish}. Puis
la machine distante est sûrement différente de la vôtre, cela peut trouver
des problèmes de non-déterminisme liés au matériel — par exemple utiliser
une extension du jeu d'instruction — ou du noyau du système d'exploitation —
par exemple se reposer sur @code{uname} ou les fichiers de @file{/proc}.
@item
Lorsque vous écrivez de la documentation, utilisez une formulation au genre
neutre lorsque vous vous référez à des personnes, comme le
@uref{https://fr.wikipedia.org/wiki/They_singulier, ``they''@comma{}
``their''@comma{} ``them'' singulier} (en anglais).
@item
Vérifiez que votre correctif contienne seulement un ensemble de changements
liés. Grouper des changements non liés ensemble rend la revue plus
difficile et plus lente.
Ajouter plusieurs paquet ou une mise à jour d'un paquet avec des corrections
dans ce paquet sont des exemples de changements sans rapport.
@item
Suivez nos règles de formatage de code, éventuellement en lançant le script
@command{et/indent-code.el} pour le faire automatiquement (@pxref{Formatage
du code}).
@end enumerate
Lorsque vous envoyez un correctif à la liste de diffusion, utilisez
@samp{[PATCH] @dots{}} comme sujet. Vous pouvez utiliser votre client de
courriel ou la commande @command{git send-email} (@pxref{Envoyer une série
de correctifs}). Nous préférons recevoir des correctifs en texte brut, soit
en ligne, soit en pièce-jointe MIME@. Nous vous conseillons de faire
attention si votre client de courriel change par exemple les retours à la
ligne ou l'indentation, ce qui peut casser les correctifs.
Lorsqu'un bogue est résolu, veuillez fermer le fil en envoyant un courriel à
@email{@var{NNN}-done@@debbugs.gnu.org}.
@unnumberedsubsec Envoyer une série de correctifs
@anchor{Envoyer une série de correctifs}
@cindex série de correctifs
@cindex @code{git send-email}
@cindex @code{git-send-email}
@c Debbugs bug: https://debbugs.gnu.org/db/15/15361.html
Lorsque vous envoyez une série de correctifs (p.@@:: ex.@: avec @code{git
send-email}), envoyez d'abord une premier message à
@email{guix-patches@@gnu.org} puis envoyez le reste des correctifs à
@email{@var{NNN}@@debbugs.gnu.org} pour vous assurer qu'ils seront groupés
ensemble. Voyez @uref{https://debbugs.gnu.org/Advanced.html, la
documentation de Debbugs} pour plus d'informations.